Les chiffres clés et tendances d’achat du e-commerce 2020

Facebook Twitter LinkedIn
Copié

Que vous souhaitiez créer votre commerce en ligne ou développer votre activité de e-commerçant, il est important de connaître les statistiques et tendances du marché. Le commerce en ligne est en constante augmentation, mais quels sont les secteurs en croissance et ceux qui reculent ? Quelles sont les nouvelles attentes des consommateurs ?  Quelles stratégies mettre en place pour se démarquer de la concurrence et booster ses ventes ?

En nous basant sur les chiffres clés du e-commerce délivrés par le dernier rapport de la FEVAD (Fédération E-commerce et Vente À Distance), Chiffres clés du e-commerce 2020, nous vous aidons à y voir plus clair.

 

SOMMAIRE

Les chiffres clés du e-commerce 

Des secteurs qui progressent, d’autres plus impactés par la crise

Quelles tendances pour les sites e-commerce demain ?

Les chiffres clés du e-commerce 

Les chiffres clés du e-commerce

Sur les 4 dernières années, on observe une croissance du e-commerce de 13% en moyenne par an. Des chiffres encourageants, qui traduisent un marché en constante augmentation.

Les chiffres marquants de 2019 en France :

D’après les chiffres de la FEVAD dans son rapport de juin 2020, les ventes en ligne ont dépassé la barre symbolique des 100 milliards d’euros en 2019, soit une augmentation de 11,6 % par rapport à 2018.

16,3 millions de Français ont procédé à des achats en ligne à partir de leur mobile en 2019. 

 

Les sites de e-commerce qui enregistrent le plus grand nombre de clients sur l’année 2019 sont :

 

5 chiffres clés qui ont marqué le e-commerce en 2019 :

Au premier trimestre 2020 :

Source : Fevad Communiqué de presse du 28 Mai 2020

D’un point de vue démographique, qui se cachent derrière les acheteurs du commerce en ligne ? 

Découvrez les pourcentages d’acheteurs par cible d’internaute :

Le e-commerce, plus que jamais générateur d’emploi :


Les produits et services les plus achetés en France sur les sites Internet sont :

Au deuxième trimestre 2020 :

Source : Fevad Communiqué de presse du 15 Septembre 2020

Le premier confinement liée à la crise sanitaire du Covid-19 à largement impacté les habitudes e-commerce des français.

  • Les Français ont dépensé 25,9 milliards d’euros, ce qui correspond à une hausse de 5,3%. Cette croissance globale est très contrastée selon la nature des achats réalisés.
  • Les sites e-commerce, tous produits et services confondus, ont enregistré 408 millions de transactions en ligne.
  • On note un net recul des achats de services en partie compensé par une forte augmentation des ventes de produits.
  • La vente de produits grand public a augmenté de 45,7%.
  • Le panier moyen a augmenté et dépasse les 60 euros, soit 6,8% d’augmentation par rapport au 2ème trimestre 2019.
  • La vente de produits représente 57% du chiffre d’affaires global (contre 44% en moyenne en 2019).
  • Les achats en ligne auprès des enseignes magasins ont progressé de 83%.
  • 85% des internautes ont opté pour la livraison à domicile.
  • Le mobile a été moins utilisé que l’ordinateur pour effectuer des commandes en ligne avec seulement 23% d’acheteurs sur mobile pendant le premier confinement, contre 69 % d’acheteurs sur ordinateur et les 8% restants sur tablette.

 

Au global, on enregistre  : 

  • 2 577 euros dépensés par acheteur (soit +220 euros en un an).
  • 3,5 transactions en ligne en moyenne par mois et par acheteur.

 

Les modes de paiements :

Modes de paiement utilisés en % du chiffre d’affaires e-commerce vente de produits 2018.

  • En France, la carte bancaire domine les paiements en ligne en BtoC, dont une part grandissante du paiement en plusieurs fois. 
  • Les paiements par portefeuilles électroniques continuent leur progression.

DES SECTEURS QUI PROGRESSENT, D’AUTRES PLUS IMPACTÉS PAR LA CRISE

Dans une année marquée par la crise sanitaire du Covid-19, certains secteurs ont été touchés par une baisse de ventes comme le tourisme et la vente de voyages, alors que d’autres ont connu un essor de leurs ventes. 

On note une forte accélération des ventes de produits (+36%) qui compense la chute des services (-19%). Décryptage.

  • Les secteurs qui ont le vent en poupe…

Le top 10 des sites les plus consultés en France

Sans surprise, les géants du e-commerce (Amazon, LeBoncoin ou Cdiscount) se retrouvent encore en tête du classement des sites de e-commerce les plus performants.

Leur secret pour maximiser leurs ventes ? Un large choix de produits, une livraison rapide et des prix attractifs.

Découvrez le top 10 des sites de vente en ligne les plus consultés en France :

Le drive

Déjà bien amorcé à la fin du 2ème semestre 2019, l’offre de drive alimentaire proposée par les enseignes de super et hypermarchés s’est accélérée en 2020.

Selon les chiffres de la FEVAD, on observe une hausse de 75% de leur activité pendant le confinement découlant de la crise du Covid-19. Ce comportement d’achat semble se pérenniser car nombreux sont ceux qui, en France, continuent à faire leurs courses en ligne.  

Les supermarchés et hypermarchés en drive les plus performants sont :

Le bricolage

Là encore, la crise sanitaire a impacté les comportements d’achat : les français se sont tournés massivement vers le bricolage et le jardinage en quête d’occupations pendant le confinement. Les enseignes de bricolage et de jardinerie ont donc fait des bonds dans le top 100 des sites de e-commerce les plus visités, notamment Leroy Merlin, Mano Mano, Castorama ou Brico Dépôt côté bricolage, ou Gamm Vert, Truffaud et Jardiland côté jardinerie.

 

La santé et la beauté naturelle

La tendance évoquée au 3ème trimestre 2019 se confirme : l’environnement et la santé prennent une place de plus en plus importante dans les comportements d’achat des français. 

Aroma Zone enregistre un trafic mensuel de près de 3 millions. Santé Discount fait son entrée au classement des 100 enseignes les plus consultées.

 

  • …et ceux touchés par la crise

Le secteur du voyage et du tourisme a été fortement touché par la crise du Covid-19 et de nombreux acteurs de ces secteurs ont été fortement impactés.

Les dépenses touristiques ont baissé de 12,4% après un mois de confinement avec :

– Oui SNCF : -43%

– Airbnb : -33%

– Air France : -29%

De façon générale, les ventes de voyages se sont effondrées avec une baisse de 75% au 2ème trimestre 2020 par rapport au 2ème trimestre 2019.

 

Quelles tendances pour le e-commerce demain ?

 

Quelles sont les tendances qui vont remodeler le paysage du e-commerce ?

  • Les attentes des consommateurs

Les acheteurs en ligne ont de plus en plus d’attentes en matière de consommation écoresponsable.

    – L’économie circulaire et les circuits courts ont la côte. 67% des consommateurs disent trouver plus facilement sur Internet des produits issus du commerce responsable.
    – Les événements promotionnels tels que Black Friday, Cyber Monday, French Days… suscitent moins d’intérêt pour les consommateurs.
    – Un des premiers critères d’achat est la livraison rapide et gratuite, avec suivi en temps réel.
    Le prix, l’offre et les services restent les premiers critères de choix pour un site de e-commerce afin d’optimiser les ventes.

     

    • Zoom sur les nouvelles technologies pour booster les ventes en France

    – La réalité augmentée 
    L’objectif de la réalité augmentée est de proposer une nouvelle expérience d’achat en ligne. Cette technologie permet aux e-acheteurs d’essayer virtuellement les produits et de les visualiser sous tous les angles. Cela a pour but d’augmenter le nombre de ventes.

    Utiliser la réalité augmentée permet aussi de récolter de précieuses informations : popularité d’un produit, tendances d’achat…

    Bien qu’encore coûteuse pour les commerces et complexe à mettre en place, cette technologie évolue pour que numériser des produits devienne plus abordable et facile.

    – La recherche vocale 
    D’après Comscore, 50% des recherches effectuées sur Internet le seront bientôt par recherche vocale. Les consommateurs l’utilisent de plus en plus pour leurs achats. Autant de nouveaux défis et d’opportunités pour les acteurs du e-commerce qui devront structurer le contenu de leur site marchand en conséquence.

    – La personnalisation
    Un des plus grands défis des acteurs du e-commerce est de proposer une expérience d’achat personnalisée à leurs clients malgré l’absence de contact humain. Suggérer d’autres produits qui pourraient intéresser l’utilisateur en fonction de ses préférences et achats précédents est une pratique déjà assez répandue pour booster les ventes. Cela va sans doute être accru en proposant des suggestions d’achat basés sur les mensurations du client par exemple. 

    – La simplification de l’interface 
    On note aussi une tendance visant à simplifier les sites marchands avec des interfaces moins sophistiquées. L’objectif ? Replacer le produit au centre de l’expérience client en le mettant mieux en valeur. 

    – L’achat via les réseaux sociaux

    Ce mode de shopping promet d’être un outil de vente de plus en plus présent sur le marché du commerce en ligne. Les plateformes sociales développent de nouveaux moyens d’intégrer les fonctionnalités d’achat de façon plus harmonieuse.

     

    Ces chiffres et tendances sont gages de nouveaux défis pour les acteurs du e-commerce, afin de développer toujours plus les ventes pour booster le chiffre d’affaires !

    Vous souhaitez développer votre activité e-commerce ? Découvrez notre gamme de solutions de paiement en ligne sécurisées.

    Partagez :

    Facebook Twitter LinkedIn
    Copié
    Contactez-nous









      Par quelle(s) solution(s) êtes-vous intéressé ? *

      Êtes-vous un client du Crédit Agricole ? *

      Vous pouvez préciser votre demande ici

      *Champs obligatoires*
      Les données personnelles collectées vous concernant sont traitées dans le respect de la loi Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978 modifiée et des normes édictées par la CNIL. Voir les CGU pour plus de détails.

      En application des dispositions du Code de la consommation, les consommateurs peuvent s'inscrire gratuitement sur le registre d'opposition au démarchage téléphonique sur www.bloctel.gouv.fr. Dans ce cas, nous ne pourrons pas les démarcher par téléphone sauf s'ils nous ont communiqué leur n° de téléphone afin d'être recontactés ou sauf s'ils sont titulaires auprès de nous d'un contrat en vigueur.