Article : les questions à se poser avant de se lancer en ecommerce
Article : les questions à se poser avant de se lancer en ecommerce

E-commerce : les questions à se poser avant de se lancer

Comment se porte le e-commerce ?

Dans sa dernière étude sur les chiffres-clés du e-commerce, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) constate que les ventes en ligne ont progressé de 15 % sur un an. 80 % des internautes achètent en ligne, et le e-commerce représente aujourd’hui 8% de tout le commerce de détail en France.

Même si quelques grands groupes comme Amazon se taillent la part du lion au niveau mondial, les TPE et PME ont toute leur place sur internet. Elles y sont d’ailleurs de plus en plus présentes pour pouvoir proposer leur produit à l’ensemble de la population, mais aussi pour rendre service, grâce au numérique, à la clientèle de proximité (réservation de produits, animations fidélité…)

80 % des internautes achètent en ligne, et le e-commerce représente aujourd’hui 8% de tout le commerce de détail en France.

Avoir son site ou passer par une plateforme ?

Les deux approches ont leurs avantages et leurs inconvénients.

–   Sur une place de marché (comme Amazon, eBay, Cdiscount…), vous devrez adapter vos prix pour vous démarquer et vous serez soumis aux outils et standards de qualité fixés par la plateforme. Les ventes supporteront également une commission prélevée à chaque transaction (c’est le cas par exemple pour les ventes réalisées via votre application distribuée par Apple).

–   Avec votre propre site, vous êtes maître de votre stratégie marketing mais l’investissement initial sera plus important puisque vous devrez créer votre site, le faire héberger, le maintenir de A à Z

Découvrez nos offres

Développer son site ou avoir recours à des prestataires ?

La solution la moins coûteuse, qui implique parfois la maîtrise ou l’apprentissage de différents langages informatiques (html, css, php…), consistera à concevoir le site vous-même au moyen d’un logiciel open-source comme Magento ou Prestashop, et à l’héberger sur des serveurs proposés sur abonnement (chez OVH, le leader français par exemple)…

Si vous n’avez pas le temps, le goût ou les compétences pour faire votre site en autonomie, vous pouvez également faire appel à un développeur freelance ou à une petite agence web, dont les tarifs varieront en fonction de la prestation demandée (importance du catalogue, gestion des réservations en ligne, des commandes et des livraisons, newsletter…).

Bon à savoir

Votre site doit comporter un certain nombre de mentions légales obligatoires : voir notre article  à ce sujet.

En savoir plus

E-commerce : le guide pour tout comprendre