Maraîcher tendant une pomme à sa cliente
Maraîcher tendant une pomme à sa cliente

Vendre en circuits courts : bien choisir son mode de paiement



Dans votre activité de producteur agricole ou viticole, vous êtes amenés à vendre vos produits en circuit court, c’est-à-dire directement à vos clients, sans intermédiaire. Ce mode d’achat est aujourd’hui de plus en plus plébiscité par les consommateurs dans une démarche de consommation raisonnée de produits de saison auprès des producteurs locaux et de développement durable. Pour vous accompagner dans vos ventes en circuit court, découvrez les modes de paiement possibles et choisissez le mieux adapté à votre activité de vente directe !

Circuit court, vente directe c'est quoi ? Les différents types de circuits courts

Quand vous vendez en circuit court, vous devenez le seul intermédiaire dans la transaction. Il existe plusieurs types de circuits courts. Ces ventes peuvent avoir lieu directement sur le lieu d’exploitation ou en dehors.

Vente sur l’exploitation : 

Ce type de vente consiste à vendre ses produits (bruts ou transformés) directement sur le lieu de l’exploitation : ferme, vignoble, élevage, domaine agricole…

Cueillette :

Il existe 2 types de cueillette :

  • la cueillette libre-service: le consommateur se rend sur votre lieu d’exploitation pour cueillir ce qu’il souhaite acheter. Il paye ensuite la quantité cueillie directement après l’avoir récoltée.
  • la cueillette libre-récolte: le consommateur vous achète à l’avance une production, et vient récolter la quantité de produits qu’il désire.

Restauration à la ferme :

Pour valoriser vos produits fermiers, vous pouvez les servir sous forme de repas vendus et consommés sur place par vos clients (ferme gourmande, table d’hôte à la ferme, ferme auberge).

Distributeur automatique de produits fermiers :

Les consommateurs achètent vos produits (miel, fromages, légumes, œufs…) en libre-service dans des appareils composés de casiers dans lesquels les aliments sont présentés. Le distributeur peut être couplé à une chambre froide pour garantir la fraîcheur des produits.

Marchés : 

Vous pouvez vendre vos produits sur des marchés : marché classique (ouvert à tous les producteurs et revendeurs), ou marché de producteurs (lieu de vente temporaire exclusivement réservé aux producteurs fermiers).

Vente en bordure de route : 

Comme son nom l’indique, il s’agit de vendre en direct vos propres produits, souvent de saison comme des fraises, le long d’une route. À noter que vous devez préalablement demander une autorisation à la commune.

Vente par livraison à domicile ou dans des points de relais :

Pour booster vos ventes, vous pouvez proposer à vos clients d’acheter vos produits lors de tournées de distribution.

Vente sur Internet, avec ou sans site marchand :

Les consommateurs choisissent leurs produits et passent leur commande sur votre site Internet, par téléphone, mail… Il ne vous reste plus qu’à envoyer leur commande par la Poste ou toute autre société de livraison.

Vente dans des foires, salons :

Les foires ou salons sont une bonne occasion pour présenter et vendre vos produits sur un stand réservé pour vous ou partagé avec d’autres producteurs.

Vente dans un magasin de producteurs : 

En vous unissant avec d’autres producteurs, vous gérez ensemble un point de vente pour vos produits. Ce point de vente fonctionne grâce à un système de permanences réparties entre les producteurs.

Vente à une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) : 

Une AMAP est une association de consommateurs qui créent un partenariat avec des producteurs locaux pour leur commander directement une partie de leurs récoltes. Une bonne solution pour diversifier vos canaux de distribution directe !

Quels avantages, quelles contraintes, quels investissements ?

Choisir de vendre ses produits en circuit court présente de nombreux avantages mais demande aussi d’anticiper certains points, notamment en vous équipant des bons outils pour encaisser vos paiements.

Les avantages du circuit court:

Proposer ses produits en vente directe du producteur au consommateur permet de :

  • Maitriser votre prix de vente et les débouchés commerciaux de votre production, sans pâtir des fluctuations des prix des marchés
  • Bénéficier d’un prix équitable pour tous, à la hauteur des efforts consentis
  • Créer de la valeur ajoutée en diversifiant votre activité
  • Avoir une meilleure reconnaissance de votre travail, notamment grâce aux échanges avec vos clients et à leurs retours directs sur vos produits

Les aménagements à mettre en place:

En parallèle de votre métier de producteur, il est nécessaire de garder en tête que la vente en circuit court demande quelques aménagements à bien anticiper :

  • Apprendre à vendre vos produits: les présenter, les mettre en valeur en se formant à des techniques de marketing par exemple
  • Aménager votre exploitation pour recevoir vos clients
  • Prévoir du temps dédié à la vente dans votre planning de production déjà chargé
  • S’équiper d’un mode de paiement adapté au type de vente que vous souhaitez proposer (vente sur l’exploitation, sur les marchés ou à distance)

Quelle solution de paiement pour mon activité en circuit court ?

Vous souhaitez encaisser sur votre exploitation ? 

Lorsque vous vendez vos produits directement sur le lieu de votre exploitation agricole, la meilleure solution pour encaisser vos paiements est de s’équiper d’un Terminal de paiement Electronique (TPE) ou d’une caisse enregistreuse.

En trois clics, trouvez la solution d'encaissement qui vous convient

Vous souhaitez vendre vos produits sur des marchés, salons ou foires ? 

Pour encaisser vos paiements où que vous soyez et en toute sécurité, choisissez le TPE mobile.

Deux solutions s’offrent à vous :

  • Vous souhaitez encaisser un volume de transaction important : optez pour le TPE 3G / GPRS. Il fonctionne grâce à une carte sim et possède une grande autonomie.
  • Votre volume d’encaissement est faible à modéré (mois de 200 transactions / mois) : encaissez via votre smartphone avec une application dédiée.

Vous souhaitez encaisser à distance ? 

La vente en circuit court peut aussi se faire à distance. Vous pouvez communiquer sur vos productions via un site Internet, marchand ou non, et recevoir des commandes de la part de consommateurs vivant loin de votre exploitation

Pour vendre vos produits sans site marchand, en proposant une transaction sécurisée, vous pouvez optez pour le paiement par email ou sms. Pratique, cette solution permet de réduire vos risques d’impayé en digitalisant votre demande de règlement.

Une fois la commande passée, par exemple par email ou téléphone, il vous suffit d’envoyer à votre client un lien de paiement unique, sécurisé et infalsifiable, par e-mail ou sms. Vous recevez une confirmation d’achat et il ne vous reste plus qu’à expédier les produits par le mode d’envoi de votre choix.

Si vous voulez aller plus loin, lancez-vous dans l’aventure e-commerce ! Créez votre site web et acceptez les paiements sur votre site internet en toute sécurité avec un module de paiement intégré.

Vous souhaitez être accompagné dans votre projet de vente en circuits courts ? Découvrez le guide complet « Commercialiser ses produits en circuits courts » sur pleinchamp.com

Gestion au quotidien : le guide pratique