Commerçants : tout ce qu’il faut savoir sur le paiement sans contact

Le paiement sans contact est apparu en 2012, et son utilisation est en progression constante. Rien qu’en 2016, ce ne sont pas moins de 2 milliards d’euros qui ont été dépensés en France via le paiement sans contact. Quand on sait que les transactions effectuées via ce mode de paiement sont limitées à un montant de 30 euros, on imagine facilement l’ampleur de son utilisation dans le quotidien des français.

Comment envisager alors, en tant que commerçant, de ne pas donner la possibilité à ses clients de payer sans contact ?

SOMMAIRE

Qu’est-ce que le paiement sans contact ?

Quels sont les avantages du paiement sans contact ?

Quels sont les inconvénients du paiement sans contact ?

Une transaction sans contact peut-elle être refusée ?

Comment permettre le paiement sans contact dans son commerce ?

Qu’est-ce que le paiement sans contact ?

On parle de paiement sans contact lorsqu’une transaction s’effectue par carte bancaire, sans avoir à insérer sa carte dans le terminal de paiement et sans avoir à indiquer son code confidentiel. Ce système de paiement sans code repose sur la technologie NFC (Near Field Communication), c’est à dire une technologie de transmission par ondes courtes. Cette technologie assure la sécurité des paiements sans contact.

Comment ça fonctionne ?

Le fonctionnement du paiement sans contact est plutôt simple, et s’articule selon les étapes suivantes :

  • À la réception de sa carte bancaire sans contact, il faut s’assurer qu’elle présente bien un pictogramme en forme d’ondes. Il s’agit du pictogramme qui indique la présence de technologie NFC dans la carte. Une carte sans ce pictogramme ne fonctionnera pas lors d’un paiement sans contact.
  • Le paiement sans contact fonctionne comme une option. Selon votre banque, cette option est activée par défaut, ou doit être activée par vos soins auprès de votre banque. Cette dernière est dans l’obligation de vous informer sur sa politique et son fonctionnement concernant leurs cartes bancaires sans contact.
  • Lors du passage en caisse, il suffit ensuite de placer la carte sur le terminal de paiement sans contact.
  • Les données bancaires sont ainsi transférées au terminal, par transmission d’ondes courtes. Par « ondes courtes », on entend qu’il n’est possible de les intercepter et donc de les lire qu’à une distance de quelques centimètres.
  • La suite du processus de paiement s’effectue comme pour une transaction bancaire normale via un Terminal de Paiement Électronique (TPE) : la transaction est stockée dans le TPE et transmise à la banque à l’heure de la télécollecte.

Les différentes technologies du paiement sans contact

Il existe à ce jour deux moyens de paiement sans contact : via une carte bancaire sans contact, disposant de la technologie NFC, ou via une application mobile, sur son smartphone. Cette dernière technologie est plus communément appelée « mobile pay », ou « paiement mobile sans contact ».

  • Paiement sans contact via carte : il s’agit de payer sans contact avec votre carte bancaire. C’est à ce jour le moyen le plus répandu de payer sans contact. Cette technologie est incluse dans votre carte bancaire par les banques, sous forme d’option activable ou désactivable. On reconnaît une carte qui dispose de cette technologie par son pictogramme « sans contact » (en forme d’ondes). En l’absence de ce pictogramme, votre carte bancaire ne dispose pas de la technologie nécessaire pour effectuer une transaction sans contact.
  • Paiement sans contact mobile : les données bancaires sont enregistrées via une application mobile de type Paylib, Apple Pay ou encore Samsung Pay. Lorsqu’on ouvre cette application et qu’on approche son téléphone du terminal de paiement sans contact, les données bancaires sont transmises et enregistrées dans le TPE sans avoir à entrer son code confidentiel.

Les avantages du paiement sans contact

Le paiement sans contact, qu’il soit par carte ou mobile, présente des avantages certains pour le commerçant comme pour ses clients. En voici une liste non exhaustive.

Les avantages pour le commerçant

En tant que commerçant, proposer le paiement sans contact est à la fois très pratique, mais également un moyen supplémentaire d’attirer des clients

  • Il y a moins de monnaie à gérer. Les encaissements sont donc plus simples, et les risques de perte ou de vol moins importants.
  • Le passage en caisse est beaucoup plus rapide, et donc beaucoup plus fluide. Le paiement sans contact, de par sa rapidité de transfert de données, est même plus rapide qu’un paiement par carte bancaire normal.
  • Accepter le paiement sans contact dans son magasin est très attractif pour la clientèle. Son utilisation étant de plus en plus populaire, cette option permettra à vos clients réguliers qui désormais préfèrent payer via le sans contact de continuer à faire leurs achats dans votre commerce. De la même façon, elle vous permet de vous démarquer des commerçants qui ne la proposent pas et ainsi, d’attirer une nouvelle clientèle.

Les avantages pour le client

Le paiement sans contact présente également des avantages pour votre clientèle. Proposer cette option de paiement, c’est leur permettre d’en profiter :

  • Ils peuvent se passer de monnaie pour les petites transactions. Le paiement par carte bancaire étant le mode de paiement le plus courant, il est de plus en plus rare d’avoir de la monnaie sur soi. Pour autant, les « petits » achats (tels qu’une baguette à la boulangerie) restent très fréquents. Le paiement sans contact permet de pallier à ce problème.
  • La rapidité d’encaissement est également profitable aux clients, surtout en cas d’oubli de leur code confidentiel.
  • En cas de vol ou de perte, le plafond de 30 euros (et de 100 euros de transactions cumulées) permet de limiter l’utilisation frauduleuse de la carte dans les commerces.
  • En cas de vol ou de perte, la franchise de 150 euros ne s’applique pas sur les transactions sans contact. Le titulaire de la carte sera donc remboursé intégralement, à hauteur des montants des transactions frauduleuses effectuées sans contact.
  • Le paiement sans contact reste une option pour le client. Même pour des transactions inférieures à 30 euros, il n’est pas obligé de choisir ce mode de paiement. Rien ne l’empêche donc d’utiliser sa carte bancaire normalement.

Les inconvénients du paiement sans contact

Comme pour chaque chose, le paiement sans contact présente également quelques inconvénients. Il est donc important, en tant que commerçant, que vous puissiez prendre connaissance de ces éléments. Vous pourrez ainsi prendre des décisions avisées et adaptées à votre commerce.

Les inconvénients pour le commerçant

Proposer le paiement sans contact demande un équipement spécifique, et n’est pas forcément pertinent pour tous les commerces :

  • Il faut disposer d’un TPE sans contact dans lequel un logiciel doté de la technologie NFC a été installé. Sans ce terminal de paiement sans contact, impossible d’encaisser de cette manière. Cela signifie que les commerces non équipés devront changer leur matériel, mais également modifier leur abonnement de maintenance monétique. Ces changements peuvent impliquer un coût supplémentaire. Pour pallier à ce problème, nous conseillons aux commerçants de préférer la location de leur TPE plutôt que l’achat. Cela permet en effet de mettre à jour son matériel plus facilement et à moindre coût. Pour plus de renseignements sur le choix de votre TPE, n’hésitez pas à consulter notre guide « choisir le bon terminal de paiement pour son commerce : le guide ultime ».
  • Les avantages cités un peu plus haut s’appliquent surtout aux commerces pour lesquels des achats de moins de 30 euros peuvent être effectués, puisque l’utilisation du paiement sans contact est plafonnée. Un commerce ne proposant que des produits ou services à plus de 30 euros n’a donc aucun intérêt, à l’heure actuelle, à proposer le paiement sans contact.

Les inconvénients pour le client

  • L’utilisation du paiement sans contact n’est possible qu’à hauteur de 30 euros. Si ce plafond possède des avantages (notamment en cas de perte ou vol), il peut être vite limitant et ne permet pas de bénéficier des avantages du paiement sans contact sur des transactions plus importantes.
  • Il existe encore des risques liés au sans contact, qui permettent à des hackeurs situés à proximité d’intercepter les données bancaires du client. Cependant, Il faut noter que ce dernier doit positionner son terminal à quelques centimètres de la carte, puisque la technologie NFC fonctionne sur des ondes courtes. À savoir également que la plupart des banques fournissent des étuis à cartes spécifiques qui bloquent les ondes de la carte sans contact, empêchant ainsi tout risque de vol de données. N’hésitez pas à en proposer vous-mêmes à vos clients !

Une transaction sans contact peut-elle être refusée ?

Même si cela arrive rarement, il existe plusieurs raisons pour lesquelles une transaction sans contact peut se voir refusée.

Anticiper un refus de transaction sans contact

Parmi ces raisons, certaines peuvent être anticipées avant le paiement, en s’assurant de remplir toutes les bonnes conditions pour pouvoir effectuer une transaction sans contact :

  • La carte bancaire utilisée ne dispose pas de la technologie NFC. Dans ce cas, on s’en rend compte par l’absence du pictogramme « sans contact » en forme d’ondes. Sans ce pictogramme, il s’agit d’une carte bancaire normale.
  • L’option « paiement sans contact » n’a pas été activée. Pour rappel, certaines banques activent cette option par défaut sur votre carte, d’autres non. Dans le cas échéant, il faut contacter votre banque pour demander l’activation de l’option « paiement sans contact ».
  • La transaction dépasse le montant de 30 euros. Le paiement sans contact ne fonctionne qu’en deçà de cette somme.
  • Le plafond de 100 euros par cumul de transactions sans contact a été dépassé. En effet, si le total des transactions effectuées par paiement sans contact atteint le plafond de 100 euros, la fonctionnalité se bloque. Pour la débloquer et réinitialiser le plafond, il suffit d’utiliser sa carte normalement (c’est à dire en l’insérant dans le terminal de paiement électronique et en composant son code confidentiel).
  • Il n’y a pas assez d’argent sur le compte bancaire lié à la carte sans contact. Selon la formule à laquelle on souscrit auprès de notre banque, il n’est pas toujours possible d’avoir un découvert autorisé. Dans ce cas, si le montant de la transaction excède le montant disponible sur le compte bancaire, le paiement sans contact sera refusé.

Gérer un refus de transaction sans contact

Il peut arriver cependant que toutes les conditions soient réunies pour effectuer une transaction sans contact, mais que le paiement soit tout de même refusé. Cela peut être pour trois raisons :

  • Le titulaire de la carte sans contact fait l’objet d’un contrôle de sécurité aléatoire. Dans ce cas, le terminal de paiement demandera l’insertion de la carte ainsi que la composition du code confidentiel, même si le montant de la transaction est inférieur à 30€. Ces contrôles permettent de limiter les utilisations frauduleuses des cartes sans contact.
  • L’antenne insérée dans la carte peut être défaillante. C’est une possibilité à envisager si le paiement sans contact d’une même carte ne fonctionne pas chez plusieurs commerçants. Il faut alors contacter sa banque pour qu’elle en fournisse une nouvelle.
  • Enfin, il n’est jamais impossible de faire face à une défaillance de la fonctionnalité sans contact, qu’elle vienne du terminal de paiement ou de la carte. Dans ce cas, il suffit d’effectuer sa transaction normalement, en composant son code confidentiel.

Comment permettre le paiement sans contact dans son commerce ?

Tous les TPE ne permettent pas le paiement sans contact. Si vous souhaitez permettre cette option de paiement dans votre commerce, il est donc essentiel de vous équiper en conséquence.

Avoir le bon matériel

Que vous ayez opté pour un terminal de paiement classique, un Pinpad ou encore une caisse enregistreuse, vous devez vous assurer que votre matériel soit compatible avec le paiement sans contact. Plusieurs éléments peuvent être observés pour savoir si vos appareils disposent de cette fonction :

  • On y trouve la mention « sans contact » ou « contactless ».
  • À la place ou en supplément de cette mention, on retrouve le pictogramme « sans contact » en forme d’ondes qui se trouve également sur les cartes bancaires sans contact.
  • On peut voir 4 diodes, vertes ou bleues, à proximité de l’écran. Lorsque le terminal de paiement dispose d’un écran couleur, ces voyants s’affichent directement sur l’écran. Lors de la transaction sans contact, ils s’allument l’un après l’autre pour indiquer la progression de la transaction. Lorsque les 4 sont allumés, on entend généralement un bip sonore qui indique la fin de la transaction et la possibilité de retirer sa carte du terminal.
  • Sur le ticket de caisse, on peut observer la mention « carte bancaire sans contact ».

Si votre matériel n’est pas compatible, il vous faut contacter votre banque ou la société de vente/location de TPE auprès de laquelle vous avez fait l’acquisition de vos appareils. Selon vos modèles, il est possible que vous n’ayez pas besoin de les changer, auquel cas votre mainteneur monétique se chargera d’effectuer leur mise à jour pour y inclure la technologie NFC.

Si une mise à jour n’est pas possible, il faudra alors changer votre matériel. Si vos appareils sont loués, cela peut impliquer une augmentation du montant de votre contrat de location. S’ils sont achetés, cela implique un nouvel investissement de votre part, ainsi qu’une mise à jour de votre contrat de maintenance monétique.

Prix d’un terminal de paiement sans contact

Le prix d’un terminal de paiement varie en fonction de plusieurs critères : s’il est neuf ou d’occasion, si le modèle est récent ou non, s’il s’agit d’un terminal fixe ou mobile, et enfin, selon les options dont il dispose (paiement en différé, paiement via des cartes internationales, etc.). Il est donc important de bien choisir votre TPE en fonction des besoins de votre commerce. Voici une fourchette de prix pour les TPE, à l’achat ou à la location, afin de pouvoir vous faire une idée :

  • Achat d’un TPE sans contact : de 200 à 700 euros. À savoir que lorsque vous achetez votre terminal de paiement sans contact, il vous faut également souscrire à un abonnement de maintenance monétique (pour la maintenance et la mise à jour de votre appareil). Le montant de cet abonnement varie également, en fonction des services auxquels vous souscrivez.
  • Location d’un TPE sans contact : de 20 à 80€ par mois. Lorsque vous louez votre terminal de paiement sans contact, la maintenance monétique est généralement comprise dans le tarif.
Contactez-nous









Par quelle(s) solution(s) êtes-vous intéressé ? *

Êtes-vous un client du Crédit Agricole ? *

Vous pouvez préciser votre demande ici

*Champs obligatoires*
Les données personnelles collectées vous concernant sont traitées dans le respect de la loi Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978 modifiée et des normes édictées par la CNIL. Voir les CGU pour plus de détails.

En application des dispositions du Code de la consommation, les consommateurs peuvent s'inscrire gratuitement sur le registre d'opposition au démarchage téléphonique sur www.bloctel.gouv.fr. Dans ce cas, nous ne pourrons pas les démarcher par téléphone sauf s'ils nous ont communiqué leur n° de téléphone afin d'être recontactés ou sauf s'ils sont titulaires auprès de nous d'un contrat en vigueur.