Comment vendre en ligne : le guide pour réaliser sa première vente

Vous êtes attiré par l’aventure e-commerce ? Dans cet article, nous passons en revue pour vous les quatre éléments essentiels à la mise en place et au bon déroulement de votre activité commerciale sur le web.

SOMMAIRE

Créer un site web adapté à votre cible de clients

Comment assurer le paiement en ligne ?

Promouvoir votre boutique en ligne

Assurer la bonne gestion des commandes et des livraisons

Créer un site web adapté à votre cible de clients

Pour vendre en ligne deux options existent : soit vendre via un site tiers qui ne vous appartient pas (marketplace), soit vendre via votre propre site e-commerce :

  • Vendre sur des places de marché : les places de marché (ou marketplaces) sont des plateformes en ligne sur lesquelles vous pouvez créer un compte vendeur, l’équivalent d’une boutique dans une galerie marchande, pour y proposer vos articles à la vente en échange d’une commission sur les ventes. Amazon, Fnac.com, Cdiscount ou encore E-Bay comptent parmi les places de marché les plus connues. On trouve également des marketplaces spécialisées par secteur pour un meilleur ciblage (comme par exemple la création de bijoux et de mode sur Etsy). Le client peut se trouver rassuré par la présence sur ces sites de services clients pour les aider en cas de litige avec les vendeurs. L’avantage d’avoir sa boutique sur des marketplaces est qu’elles sont toutes très bien référencées et captent beaucoup de trafic. Vous bénéficiez donc de leur bonne visibilité en ligne et n’avez pas ou peu de travail de référencement. En revanche, votre boutique restera peu visible par elle-même et il y a peu de moyens de se différencier, sauf à pratiquer les prix les plus bas. Il est également très difficile sur une marketplace d’avoir une approche personnalisée vis-à-vis des visiteurs. Pour ces raisons, il nous semble donc que la vente sur les marketplaces représente plutôt un business complémentaire aux ventes que vous pouvez réaliser sur votre propre site Internet.
  • Vendre sur votre propre site e-commerce : c’est sans doute le meilleur choix possible pour un site 100% adapté à votre clientèle ! Deux solutions s’offrent à vous pour le concrétiser :

– Utiliser un CMS (Content Management System) : Les CMS (WordPress, Prestashop, etc.) sont des solutions qui permettent un niveau de personnalisation très poussé, mais elles nécessitent des connaissances techniques. Bien souvent vous aurez besoin de déléguer à un prestataire la gestion de votre site ou à recruter un expert. 

– Utiliser une solution SaaS (Software as a Service) : il s’agit de logiciels qu’on utilise directement en ligne (pas de téléchargement ni d’installation à réaliser). Ils sont créés spécialement pour les personnes qui veulent créer une boutique en ligne facilement, en ayant leur propre nom de domaine et sans connaissances techniques. Ils fonctionnent grâce à un système d’abonnement et sont très bien optimisés pour le référencement. En règle générale, ils proposent également un service de suivi pour vous aider dans la mise en place de votre site e-commerce. Shopify, SquareSpace ou encore Oxatis sont des exemples de logiciels SaaS pour l’e-commerce.

Comment assurer le paiement en ligne ?

La création de votre site e-commerce doit intégrer le choix d’une solution de paiement, afin que vos futurs clients puissent régler leurs achats avec les moyens de paiement qu’ils ont l’habitude d’utiliser. Nous recommandons que cette solution de paiement en ligne puisse :

  • Offrir des garanties de sécurité conformes à la règlementation et aux meilleurs standards du marché ;
  • Permettre l’utilisation des moyens et méthodes de paiement qu’utilisent votre cible de clients (cartes étrangères si votre clientèle est étrangère, facilités de paiement, etc.)
  • Offrir des outils pour vous permettre de prévenir et mieux gérer la fraude
  • Offrir des options marketing pour vous permettre d’analyser et fidéliser votre clientèle   

À moins de passer par une marketplace ou un logiciel SaaS, pour lesquels les solutions de paiement sont déjà intégrées, il va vous falloir télécharger un plug-in et le configurer sur votre site Internet. Parmi les solutions de paiement les plus connues, on retrouve Stripe, Paypal, Ingenico e-Payments, Hi-Pay ou encore E-Transactions, la solution du Crédit Agricole.

Promouvoir votre boutique en ligne

Maintenant que vous avez votre boutique et qu’elle est opérationnelle pour la vente, il va falloir en faire la promotion pour augmenter votre visibilité et attirer de nouveaux clients. Pour ce faire, trois possibilités s’offrent à vous :

Via Google Ads

Quand on se lance et que l’on a besoin de visibilité immédiate le référencement payant via des campagnes de liens sponsorisés (liens qui apparaissent en haut de la première page de résultats Google avec la mention « Annonce) est une solution efficace.

Google Ads est un outil qui permet d’acheter en fonction de son budget, un bon référencement de votre site sur des mots-clés définis. Il vous permet ainsi de créer des annonces, qui apparaissent pour vos clients potentiels lorsqu’ils effectuent une recherche correspondant à vos mots-clés.

C’est une bonne solution à utiliser en fonction de votre budget, pour donner un coup de boost à votre visibilité lors du lancement de votre boutique en ligne ou de vos temps forts commerciaux.

Via les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de promouvoir votre activité. Mais pour cela, il vous faut d’abord créer une communauté de personnes qui font déjà partie de votre clientèle, ou qui sont potentiellement intéressés par vos produits/votre concept. C’est ce que l’on appelle une « audience qualifiée ». L’enjeu n’est pas tant d’avoir une grosse communauté en terme de nombre, mais plutôt d’avoir une communauté qualitative, autrement dit, réellement intéressée. Une audience intéressée par ce que vous partagez sur vos réseaux sociaux va interagir avec vous en « likant », en commentant, en partageant. Or, les algorithmes des réseaux sociaux sont tels que plus cette activité est élevée, plus votre compte sera rendu visible auprès d’autres personnes potentiellement intéressées, qui vont à leur tour suivre votre page et découvrir vos produits. C’est un cercle vertueux, mais qui demande de la régularité et de la persistance.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez également créer des publicités payantes sur les réseaux sociaux, pour vous aider à booster la création de votre communauté.

Via le référencement naturel

Le référencement naturel, ou SEO (Search Engine Optimization), c’est l’ensemble des techniques qui vont permettre à votre site e-commerce et vos produits d’être bien visibles dans les premières pages de résultats de recherches Google. Ce sont des travaux à mettre en place dès la création de votre site Internet. Un bon référencement n’est jamais entièrement acquis, il vous faudra donc travailler ce point régulièrement. Élaborée dès le début et régulièrement, votre stratégie de référencement vous apportera une visibilité solide, mais cela peut prendre du temps à se mettre en place. Voici quelques critères de référencement à travailler (parmi beaucoup d’autres !) :

  • Le temps de chargement de votre site : plus il est rapide, meilleur sera votre référencement.
  • L’adaptabilité sur mobile : votre site doit pouvoir s’afficher clairement sur les appareils mobiles. On dit alors que le site est « responsive ».
  • Les mots-clés : vous devez utiliser des mots-clés correspondants aux mots que vos clients potentiels saisissent dans les moteurs de recherche. Ces mots-clés alimentent vos pages produits ainsi que des pages éditoriales qui peuvent être regroupées dans un « blog »
  • L’animation régulière : plus vous êtes régulier dans l’ajout de nouveau contenu sur votre site e-commerce, mieux vous serez référencé (d’où l’intérêt d’un blog, si votre assortiment de produits/services ne change pas régulièrement). 
  • L’interaction : plus votre commerce en ligne suscite de l’interaction (commentaires, partages, etc.), plus les moteurs de recherche le considèrent comme pertinent et mieux il sera référencé. Là encore, le blog est un excellent moyen de susciter de l’interaction, mais également les avis clients.

Le référencement payant, les réseaux sociaux, le référencement naturel : ces trois leviers sont complémentaires et pour pouvoir garantir et maintenir la visibilité de votre entreprise sur le web.

Assurer la bonne gestion des commandes et des livraisons

Ça y est, votre site marchand en ligne est opérationnel, votre cible commence à entendre parler de vous et vous avez peut-être déjà effectué votre première vente. Maintenant, il va falloir faire attention à un élément crucial : veiller au bon fonctionnement de votre e-commerce, grâce à une bonne gestion des commandes et des livraisons.

Sur une place de marché ou via un logiciel SaaS, vous pouvez directement accéder à un panneau d’administration qui vous permet de visualiser vos commandes ainsi que les modes de livraison choisis par vos clients. Sur un CMS, vous allez devoir télécharger un plug-in (par exemple, WooCommerce pour WordPress) qui permette cette fonctionnalité.

Le plug-in choisi doit vous permettre de :

  • Proposer différents transporteurs
  • Proposer différents modes de livraison
  • Visualiser le statut de vos commandes (en cours, expédiée, livrée, etc.)
  • Envoyer un mail de confirmation et d’expédition à vos clients
  • Visualiser l’état de vos stocks
  • Exporter le détail de vos commandes sous forme de fichier Excel pour votre comptable
  • Toute autre fonctionnalité que vous jugerez utile dans la gestion de vos commandes et des livraisons.

Vous disposez maintenant de tous les éléments dont vous avez besoin pour vous lancer dans la vente en ligne !

 

Contactez-nous









Par quelle(s) solution(s) êtes-vous intéressé ? *

Êtes-vous un client du Crédit Agricole ? *

Vous pouvez préciser votre demande ici

*Champs obligatoires*
Les données personnelles collectées vous concernant sont traitées dans le respect de la loi Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978 modifiée et des normes édictées par la CNIL. Voir les CGU pour plus de détails.

En application des dispositions du Code de la consommation, les consommateurs peuvent s'inscrire gratuitement sur le registre d'opposition au démarchage téléphonique sur www.bloctel.gouv.fr. Dans ce cas, nous ne pourrons pas les démarcher par téléphone sauf s'ils nous ont communiqué leur n° de téléphone afin d'être recontactés ou sauf s'ils sont titulaires auprès de nous d'un contrat en vigueur.